photo3.jpg

La parisienne

« Ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui réaliseront les grands changements de demain. Nous évoluons dans un monde où l’information est omniprésente et rien n’est donné facilement.”

Qui est Sylvaine Boffel?

Mon nom est Sylvaine, je me suis récemment installée à Paris et je dirais tout simplement que je suis d’origine Congolaise.

Vous venez de commencer une carrière dans la Mode. Qu'est-ce qui vous a poussé à prendre cette voie?

La raison pour laquelle j’ai décidé de prendre cette voie, est le fait d’avoir suivie mon instinct. Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours eu une fascination pour l’univers de la mode et le monde des affaires. Mon rêve était de devenir rédactrice en chef pour un grand magazine tel que Vogue ou devenir une femme d’affaire de renom. Toutefois, la vie a fait que je me suis orientée dans une école de commerce et je me suis spécialisée en Marketing International. À titre personnel,  j’écris également des articles de mode et lifestyle sur mon blog.

Avez vous le support de votre famille? Si non, pourquoi?

Je suis heureuse d’avoir le support de ma famille qui est toujours à mes cotés pour me soutenir dans tous les moments de la vie. Ils m’encouragent à donner le meilleur de moi-même. Ils sont pour moi une force et je les aime.

Vous faites partie de cette nouvelle génération Instagram, comment vivez vous cela?

Instagram est un très bon moyen de communication, une plateforme sur laquelle il est possible de partager un message ou d’exprimer sa créativité. Pour répondre à la question, je dirais que je vis parfaitement dans cette nouvelle génération. Cet outil de communication n’a aujourd’hui aucun secret pour moi. Je m’inspire de profils que j’admire afin de trouver ma propre personnalité numérique et ainsi pouvoir promouvoir mon travail et mon univers, tout ceci, dans le but de développer et d’agrandir mon réseau professionnel.

Pensez vous que les réseaux sociaux aideront avec des castings ou autre opportunité? Travaillez-vous avec une agence de mannequin?

Absolument, je pense que cela se fait déjà. Beaucoup de blogueurs/ses, mannequins et autres sont repérés par le biais des réseaux sociaux, que ce soit pour des castings ou des collaborations. Actuellement pour des raisons personnelles et professionnelles je ne suis pas représentée par une agence de mannequins. Cependant, si l’occasion se présente un jour pourquoi ne pas tenter l’aventure.

Vous connectez vous avec d'autre bloggeurs?

 Oui! J’ai à plusieurs reprises, eu l’opportunité de rencontrer d’autres influenceurs et blogueurs et je suis heureuse d’avoir pu faire de telles rencontres car de là j'ai eu de nouvelles collaborations, et parfois, avec un bon feeling, de belles amitiés.

 

 

Pensez vous que l'éducation est importante? Pourquoi?

Ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui réaliseront les grands changements de demain. Nous évoluons dans un monde où l’information est omniprésente et rien n’est donné aussi facilement. Je pense que l’éducation joue un rôle majeur dans le développement d’une personne en lui permettant ainsi d’avoir les meilleures chances de succès. Une bonne éducation permet de développer un sentiment de confiance et de découvrir son potentiel, de connaître ses points faibles et ses points forts afin de réaliser ses rêves, de guider ses choix vers une carrière qui corresponde le mieux. Néanmoins, l’éducation permet de développer des valeurs solides et d’acquérir des aptitudes qui seront toujours utiles, enfin à favoriser la croissance d’un pays.

Êtes vous aller au Congo récemment? Si oui, avez vous des projets d'y retourner?

Je suis allée au Congo l’année dernière après trois ans d’absence et j’ai pu y constater les changements qui s’y sont fait. J’aimerais retourner au Congo bientôt si possible pour entreprendre, j’ai un projet qui me tiens à cœur et que j’espère réaliser un jour.

Que diriez vous à la génération congolaise qui se plaignent du manque d'opportunités et de travail au pays?

Je pense que c’est un sujet bien plus complexe que l’on ne croit, inutile de se voiler la face, beaucoup de jeunes diplômés Congolais, une fois leurs études terminées ne trouvent malheureusement pas d’emploi et c’est un réel problème. Grand nombre d’entre eux envisagent de partir, pour ne plus revenir, et s’installer à l’étranger. Il est encore difficile aujourd’hui de pouvoir reformer le pays et de trouver les moyens nécessaire pour remotiver les jeunes pour y vivre et y travailler.

Quels sont les personnes qui vous inspirent? 

Dans ma vie personnelle lorsque je veux améliorer ma façon d’être c’est mon grand frère Christian B. à qui je me réfère mentalement, et ma petite sœur, ça sera émotionnellement. En fonction des situations je vais m’inspirer de différentes personnes qui vont être les mieux adaptées pour trouver une solution ou une réponse à ma question. Par exemple, je peux les trouver en lisant des livres d’auteurs inspirants tel que Dale Carnegie, Napoléon Hill ou encore Robert Kiyosaki.

Comment nos lecteurs peuvent vous contacter?

Ils peuvent me joindre via mon blog www.theparisians.fr sur l’onglet « contact » si ils ont des questions précises, je serais ravie d’y répondre du mieux que je pourrais.

Instagram @lamaisonbokara