Concours littéraire "prix de la vie" pour les orphelins de Kinshasa

Concours littéraire *prix de la vie* 1ere édition organisé par L'ONG LISANGA en collaboration avec le Centre Wallonie Bruxelles a vu la participation de plusieurs candidats plus de 200 et seulement 25 gagnants ont été primés lors d'une matinée de bienfaisance qui s'est tenue à l'amphithéâtre du centre wallonie Bruxelles le 30 mars 2019.

Le but de ce concours est de venir en aide aux enfants vivants avec l'ebola et par ricochet donner la chance aux jeunes écrivains de voir leurs textes être publié dans un recueil dénommé *prix de la vie*.

PHOTO-2019-02-19-12-08-23.jpg

Invisible Crown; Sister to Sister

To my sisters in Kongo,

If you are reading this, I am glad you are still surviving, and I just want to let you know that you are not a shame, regardless of your struggles. I call you "Shujaa" meaning strong, for your resilience has inspired me to appreciate life more.

I am sending you a tight hug from far. I know you can't physically share your pain with anyone else and I know I can not walk in your shoes. But even if the enemy has negatively changed your life and our nation by taking advantage of your precious body. I just want to remind you that in the midst of darkness, you are still beautiful as you’re wonderfully made in His image.

You deserve peace and healthy relationships that overflow with positive energy around you 24/7. I pray that the Creator gives strength to your broken heart so that you can keep loving yourself even if your leaders can't protect you. I also want to remind you that you are boundless, precious, a masterpiece and above all a queen. When you look in the mirror through your beautiful eyes see hope that surpass your scars. With your strong hands, when you wrap and touch your hair, feel your invisible crown embracing you. Your arms and legs will do things that you prayed for and lead you to places you never imagined.
Your lips could speak life, lead with your stories that might uplift others.

You are not alone in life's battles. I wish you were surrounded by more heroic people like Honorine Munyole, Dr. Denis Mukwege or Gloria Sengha. Maybe all of this wouldn't happen if the visions of the greatest son of the soil Patrice Lumumba was still in our hearts.

Someone once said '' Where there is darkness there is light, and you need to shine your light on the darkness." I believe you are the light in the darkness, waiting to shine!

Your congolese sister from distance but close to your heart.

Written by @staymagnifique

Art paint by @indahbynatalie

Invisible Crown; sister to sister 1.jpg

Les artistes Congolais a Paris!

AKAA - Also Known As Africa, Paris est la première foire d'art contemporain et de design centrée sur l'Afrique en France.

AKAA est heureux de vous accueillir pour sa troisième édition au Carreau du Temple du 9 au 11 novembre 2018.

Découvrez 49 exposants et plus de 130 artistes venus des 4 coins du monde pour vous présenter le meilleur des scènes contemporaines d’Afrique.

Toutes les infos sur www.akaafair.com.

PHOTO-2018-11-24-12-46-08-4.jpg

Le Congo Millenium Business Club (CMBC)

Le Congo Millenium Business Club (CMBC), premier réseau international des entrepreneurs et des professionnels congolais est allé à la rencontre de son public belge en partenariat avec Œil d’Afrique, Nofi, ESIMBI magazine et ROOTS Kongo. En effet, vendredi 19 octobre 2018 s’est tenue la première édition du Kongo Business Network rendez-vous entièrement dédié aux profils actifs de la diaspora Kongo et plus largement d’Afrique. L’objectif : s’identifier, se connecter et collaborer ensemble.

Le KBN offrent ainsi à celles et ceux qui oeuvrent pour le développement socio-économique du continent une plateforme pour mettre en lumière leur projet, se nourrir et s’inspirer des expériences de chacun et surtout créer des synergies.

Lors de cette première rencontre, ce sont près d’une cinquantaine de personnes qui se sont retrouvées dans l’ambiance cosy et feutrée de l’Hotel Renaissance de Bruxelles. « C’est vraiment très bien de mettre en place ce type d’initiative. Cela permet de se connaître et savoir ce qui se passe dans notre communauté », confie une participante. Jean Ishaku, Président du CMBC, précise : « Nous souhaitons un espace d’échange au sein duquel chacun peut repartir plus riches de contacts, de connaissances et d’expérience pour construire ensemble un réseau fort et connecté. »

Rendez-vous mensuel en alternance entre Paris et Bruxelles, le prochain KBN aura lieu le 23 novembre 2018 à Paris.

Kongo Business Network_Bruxelles_191018_3.jpg
Kongo Business Network_Bruxelles_191018_9.jpg

Model Search Congo : le concours international à ne pas manquer !

IMG_2411.jpg

 

ESIMBI MAGAZINE met en avant le monde du travail, l’éducation, les métiers de l’art et de l’entrepreneuriat pour sensibiliser la communauté congolaise et la diaspora africaine puisque le monde de la mode ne cesse de se développer en Afrique et que le Congo veut être acteur de cette expansion.

Model Search Congo est un concours international qui récompense les deux mannequins gagnants, choisis parmi ceux préalablement sélectionnés dans chacune des villes participantes.

Au Congo, l’une de nos traditions est de ramener quelque chose de special après un long absence. Dans mon cas, cela fait plus de 15 ans que je ne suis pas rentré au pays. Mon but est de donner à 2 jeunes aspirants du Congo la possibilité de bénéficer d’une ouverture d’esprit que l’industrie de la mode m’a donnée et de les guider à travers cette expérience afin qu’ils réalisent leur potentiel en tant que modèles et personnes.
— David Kabamba

Les premières sélections auront lieu dans les villes de Kinshasa, Goma et Brazzaville constituées de professionnels de la mode, qui désigneront les deux gagnants (un garçon et une fille) pendant la finale le 6 octobre 2018 à Kinshasa.

A l’issu de cette compétition, les deux vainqueurs auront l’opportunité de rejoindre la prestigieuse agence BOSS Models Cape Town,  de défiler lors de multiples show internationals, ainsi que de parraître en 1ère de couverture de ESIMBI Magazine.

La mode étant devenue un outil incontestable de promotion premium et une plateforme de business, ESIMBI Magazine souhaite développer une industrie stable en mettant à l’honneur ces échanges internationaux.

L'objectif de cette compétition n'est pas seulement de promouvoir les mannequins Congolais aux vues d'une carrière internationale c'est également de promouvoir la culture, les entreprises et de contribuer au développement économique de l'industrie, de la mode et du mannequinat au Congo.

                                                                                                                                                                                                                                                        Cassandra Texier

 

 

 

Une voie ferrée à 1,1 milliards de dollars

rs68786_ja16071412030046-scr-592x296.jpg

D’après la déclaration faite par le chef d’État tanzanien, John Magufuli, la construction d’une voie ferrée entre la Tanzanie et le Rwanda devrait avoir lieu. Le projet ferroviaire énoncé devrait relier la ville de Isaka située au nord de la Tanzanie à Kigali, la capitale officielle du Rwanda. Cela favoriserait par ailleurs les échanges commerciaux entre les deux pays, mais pas seulement puisque la République démocratique du Congo ainsi que la plupart des pays de l’Afrique de l’Est devrait pouvoir bénéficier également de ce chemin de fer.

Le projet ayant déjà fait l’étude d’une faisabilité commencerait selon les autorités des deux pays en début de 2018.  Celle ligne ferroviaire atteignant plus de 400km de long coûterait la somme 1,1 milliards de dollars soit 900 millions d’euros. Ce montant sera partager entre les deux territoires qui s’assureront que le projet soit mené à terme.

 

 

 

Réédition d’un livre culte : The Poisonwood Bible

"The Poisonwood Bible" , un roman best-seller écrit par Barbara Kingsolver  a fait l’objet d’une nouvelle édition à l’occasion de son 18ème anniversaire par la maison Faber & Faber. Cette dernière a collaboré avec Tina Lobondi, une créatrice de mode congolaise talentueuse et possédant une grande expérience pour l’illustration de la première de couverture.

Ce livre vendu à plus de 4 millions d'exemplaires dans le monde raconte l’histoire d’une famille d’évangélistes américains composée d’un père missionnaire, d’une mère et de leurs quatres filles qui a déménagé dans un petit village du Congo belge en 1959. Le périple captivant de ces personnages nous montre la destruction puis la reconstruction de cette famille tout au long de l’indépendance du Congo et de la période post-coloniale de l’Afrique.

D’ores et déjà disponible en vente, vous pouvez vous procurer ce must-have sur le site internet de la maison d’édition Faber & Faber.

 

 

A la découverte des secrets de Kinshasa

Capitale de la République du Congo, elle est aujourd’hui la 3ème plus grande ville du continent Africain. Kinshasa, communément appelé Kin, s’étend sur plus de 10 000 km2 et accueille plus de 12 millions d’habitants, composés d’environ 250 ethnies. Coeur économique du Congo et de l’Afrique, son développement complexe et sans limites est au coeur des discussions au sein des organisations internationales. En effet, la situation économique et politique du Congo peut inquiéter. Kinshasa se plonge dans une crise d’inégalité encore rarement vu, où les bidonvilles côtoient les buildings et où les voitures de luxe côtoient les bus empilants des dizaines de personnes. Un environnement difficile, auquel il faut ajouter pollution, misère et corruption. Un ensemble qui vous effraye ? Pas si vite...

Kinshasa c’est avant tout une ville authentique, qui mêle tradition et modernité, dans un paysage tout aussi unique qu’incroyable. Elle n’est autre que le fondement du Congo actuel, de par son histoire et sa place dans le pays. Construite à travers l’architecture colonialiste, elle est le berceau culturel du Congo et est l’origine de sa personnalité.

Bordant le Fleuve Congo, la capital est idéalement située, proche de nombreux lieux culturels et touristiques. Sa région, pleine d’activités, vous étonnera par sa diversité. C’est pourquoi, aujourd’hui, l’équipe ESIMBI souhaiterait vous faire voyager : Direction Kinshasa et sa région. 

Imaginez, un climat tropical en pleine Afrique, composé d’une saison sèche de 4 mois et d’une autre pluvieuse de 8 mois. Une population ultra accueillante, souriante, vivant d’un rythme décontracté et joyeux... Quoi de mieux pour des vacances ? 

Tout d’abord, explorons le centre ville de Kinshasa. Au milieu des Grands Boulevards vous trouverez bien entendu toute sorte de commerce, mais également de nombreux marchés qui entourent la ville. Comme toute capital, elle est composée de communes et de quartiers qui ont tous leurs caractères et leurs histoires. N’hésitez pas à visiter les quartiers de Renkin, temple de la mode des sapeurs, ou de Gombe, centre des affaires. Dans ce dernier vous pourrez y trouver d’excellents restaurants, comme « Chez Philou », qui propose une cuisine gastronomique traditionnelle. Au coeur du centre ville se trouve également le jardin botanique qui vous feras découvrir pas moins de 100 espèces. Enfin, pour une autre exploration culturelle, rendez-vous à l’académie des beaux arts, située dans le quartier de Gombe. C’est avec joie que les jeunes talents Congolais vous présenterons leurs oeuvres. Concernant le logement, le choix sera très large, même si nous vous conseillons de séjourner au Pullman Hotel, le plus grand hôtel de la ville.

Kinshasa, c’est aussi une découverte de la nature. Eloignez-vous un peu du centre ville et vous y découvrirez de merveilleuses communes. Nous pouvons vous citer la commune de Kinkole, où, le temps d’une journée, vous pourrez vous prendre pour un pécheur. Vous y trouverez un petit marché chaleureux ou encore des pirogues pour vous baladez sur le lac Congo. Au 24 Juin, la fête du poisson y est par ailleurs célébrée, un moment de partage et convivialité à ne pas manquer.

Rendons-nous désormais au Sud de Kin, à 30 minutes environ, pour y découvrir le lac « Ma Vallée ». Un lieu de détente parfait pour les amoureux de la nature, que ce soit en groupe ou seul. Les amateurs de sensations s’y retrouveront également  au travers d’Africa Park Aventure, un parc d’attraction situé autour du lac, proposant tyrolienne, vélo, centre aquatique, etc. Pour vous vider l’esprit, vous pourrez emprunter l’un des nombreux paysages de randonnées qui bordent le lac. Enfin, pour vous rafraîchir et vous remplir le ventre, les petits restaurants du lac seront ravis de vous faire goûter les meilleures plats locaux.

A quelques minutes à peine du lac « Ma Vallée », un lieu incroyable vous attend, le parc naturel LOLA YA BONOBO. Cette havre de paix vous permettra d’approcher les bonobos dans leur habitat naturel, pour partager un moment unique et instructif. Tout au long de la journée, vous serez guidé par les gardiens du parc, des passionnés qui sont aussi les protecteurs de ses animaux magnifique. Au delà d’être le sanctuaire des bonobos, LOLA YA BONOBO est avant tout une organisation qui se consacre a préserver, soigner et accompagner les Bonobos, espèces aujourd’hui en danger. 

Enfin, après toutes ces aventures pourquoi ne pas camper à la belle étoile ? Pour cela, rendez-vous sur les Plages de Mfuti, le long du fleuve Congo. Un paysage naturel et paradisiaque vous y attend. Néanmoins, ne comptez pas vous baigner à cause d’un courant trop dangereux. Profitez en plutôt pour vous baladez dans les collines des alentours ou bien, pourquoi pas, tout simplement , faire l’étoile de mer sur ces plages de sables fins.

Kinshasa, une capital et région magnifique, pleine de surprises. Nous pourrions vous présenter d’autres lieux plus fantastiques les uns que les autres, comme le musée de la préhistoire, Safari Beach, le Théâtre de Verdure, les chutes de Lukaya, les Monts Ngaliema ou Amba et pleins d’autres encore. Cependant, après avoir lu ces quelques lignes, nous espérons que choisirez de vous rendre au Congo, pour contempler par vous même, l’incroyable trésor naturel que renferme Kin.

Source : hamajimagazine.com

Source : hamajimagazine.com

Patrice LUMUMBA, l’héros indépendant.

Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups que nous devions subir matin, midi et soir parce que nous étions des nègres. Qui oubliera qu’à un Noir on disait “tu”, non certes comme à un ami, mais parce que le “vous” honorable était réservé aux seuls Blancs ?
Nous avons connu que nos terres furent spoliées au nom de textes prétendument légaux qui ne faisaient que reconnaître la loi du plus fort.
Nous avons connu que la loi n’était jamais la même selon qu’il s’agissait d’un Blanc ou d’un Noir : accommodante pour les uns, cruelle et inhumaine pour les autres.
— Patrice Lumumba.

Il a inspiré de nombreux Hommes et peuples.

Patrice Lumumba l fut l’un des premiers Africain anti-colonialiste, devenu symbole de la liberté et de l’indépendance Congolaise. Aujourd’hui, nous commémorons la mort de Patrice Lumumba, exécuté le 17 Janvier 1961 à Mwadingusha (Katanga).Lumumba ou l’homme qui libéra l’Afrique des griffes colonialistes. Cet homme politique, qui aura été plusieurs fois emprisonné, aura marqué l’histoire africaine par ses discours et son implication en faveur de l’indépendance des pays du continent et plus particulièrement du Congo. C’est en 1954 que tout commence lorsqu’il reçois sa carte « d’immatriculé » de la part de l’administration Belge.  Cela lui permettra d’évoluer et d’accéder a des fonctions de directions. 

Suite à ça, il créa en 1958 son propre parti indépendantiste, le Mouvement National Congolais (MNC). C’est avec l’aide ce mouvement que Lumumba obtiendra l’indépendance du Congo le 30 Juin 1960. C’est le même jour qu’il s’exprima, avec un discours touchant, profond et pleine de vérité. « Nous avons compris que la loi n’était jamais la même selon qu’il s’agit d’un blanc ou d’un noir. » Par ces mots forts, il s’attira les foudres des pays occidentaux colonisateurs et des dirigeants africains corrompus. 6 mois plus tard, il sera en fin de compte exécuté, considéré comme un danger par le système colonial. En 2002, le gouvernement Belge reconnu par ailleurs sa responsabilité dans les événements qui avaient conduit à sa mort. Il s’excusa auprès du peuple Congolais et de la famille de Patrice Lumumba, qui restera le premier dirigeant politique librement élu de la RDC.

Patrice_Lumumba_offical_portrait.jpg

The launch of the Congolese Chamber of Commerce in Great Britain (CCCGB)

On Saturday 9th September, held at the centre of London in Mayfair, the launch of the Congolese Chamber of Commerce in Great Britain (CCCGB) was something a lot of Congolese professionals were waiting for.

The venue was beautifully chosen. Located off Bond Street, one of London’s busiest street, the venue accommodated those who were ready to hear what this launch had to offer.

I arrived a few minutes late, I am not a Londoner so I got lost on the way, and the event had started at 2.30 pm prompt exactly as it said it would. As I walked in, a young man called Baraka had the microphone. He was passionate about the changed that he, as well as what the CCCGB can do for the future of businesses in Congo.

I attended the event with limited expectations. Something like this can easily be turned into a charade of people with several opinions which do not lead to anyone finding out what CCCGB is about. That perception was quickly squashed when I was sat in front of a panel of individuals based in Congo, Britain and France from different fields, including law, business management and development as well as investment and agriculture.

Whilst each attendee came with their own agenda, I personally left feeling empowered. I found myself in a room surrounded with business minded people who are aware of the potential of Congo and want to harness it for the country to grow.  After spending several moments with the rest of the guests I can say that I was not the only person who felt that way.

I would ultimately say that this launch event was a success! I and the ESIMBI team are excited and eager to see what the CCCGB will do to help the development of business relations between the 2 countries.

To find out more about the organisation, please go to www.cccgb.uk

 

Text by Gaelle